Programmation 2019



>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
[ jeudi 29 août ]

Chapiteau de la Piscine d’Aiguelèze :

21h00 | ŠIROM (sl) | folklores imaginaires
Folk de chambre asymétrique et omnivore. Une mosaïque sonore complexe et élégante, des réminiscences de musiques traditionnelles d'Europe centrale fondues dans un mysticisme à la Sun Ra Arkestra, non sans rappeler l'expressivité du Kronos Quartet.
https://www.youtube.com/watch?v=CJiOrUby010


22h30 | BABIL SABIR 2 (fr) | strange trip
Un synthétiseur qui ronronne comme une vieille chatte aveugle, le remugle horripilant d'une batterie de tambours martelés, les ritournelles mouvantes d'un luth à six schtroumpfs, des gongs, sonnailles et scies circulaires. Sans frettes et sans filet.
http://www.babilsabir-x.party/


>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
[ vendredi 30 août ]

Dôme des Arts :

18h30 | HUGO ROUSSEL (fr) | musique pour 30 pédales
Installation sonore performative. Un guitariste, un amplificateur, séparés par trente pédales d’effets, actionnées par le public invité à intervenir en direct sur la matière sonore jouée par le guitariste. Mais ce public, doit-il participer à tout prix ?
(6 performances d’Hugo Roussel tout au long du week-end)
https://www.hugoroussel.com/html/works.html



Bassins de la Piscine d’Aiguelèze :


20h00 | DIATRIBES & HORNS (ch/fr) | dub déstructuré (petit bassin)
Mettre en relation musique dub et expérimentales, est-ce possible ? L'aura de la culture sound-system rencontre ici un appétit certain pour une recherche sonore décomplexée. Une conjuration de références à risque dans une quête d'inattendu et de curiosité.
https://diatribes.bandcamp.com/album/echoes-sirens



21h00 | JOSHUA ABRAMS NATURAL INFORMATION SOCIETY (us) | transe douce (grand bassin)
Mené par un complice de The Roots, Nicole Mitchell ou Tortoise, pilier de la scène créative de Chicago, ce groupe-laboratoire collaboratif sculpte une transe organique de toute beauté. Musique traditionnelle futuriste, ou krautrock acoustique et cosmopolite ?
https://www.youtube.com/watch?v=vnIIIbXz9Ng



22h20 | SEWARD (es) | ibères pas familiers (petit bassin)
Visionnaires et imprévisibles, pulvérisant les codes de genre, les catalans naviguent de brèches étroites en haute voltige. Ils livrent un manifeste musical exubérant et foisonnant, tout en cohésion, aux multiples dimensions, plein d'humanité et d'inattendu.
https://www.youtube.com/watch?v=05MiQb5rUeA


23h40 | WHITE SANDS (fr) | full blast trio (scène bambous)
Julien Desprez, Will Guthrie et Erwan Keravec. Ils ont tous les trois marqué les esprits des festivaliers de Baignade Interdite par des solos radicaux et époustouflants. Un trio rêvé pour le festival donc, et un réel plaisir de retrouver ces trois complices réunis.
http://www.erwan-keravec.eu/activite/white-sands/


00h40 | WHY THE EYE ? (be) | techno préhistorique (grand bassin)
Un quatuor masqué, low-fi et velu, équipé d'un arsenal impressionnant d’instruments bricolés, qui explore les territoires étranges d'une musique électronique brute et hypnotique, embarquant leurs fidèles dans une danse tribale et chamanique.
https://www.youtube.com/watch?v=AFcCn0VX4g8



>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
[ samedi 31 août ]

Église de Rivières :

11h00 | MELAINE DALIBERT & MANUEL ADNOT (fr) | délicatesse minimaliste
Respectivement pianiste et guitariste, ces deux compagnons de route proposeront ici un set singulier et habité, imaginé pour l'occasion, autour de la musique répétitive de deux compositeurs américains emblématiques : Julius Eastman et James Tenney.
https://soundcloud.com/manuel-adnot/melaine-dalibertmanuel-adnot-extrait-evil-nigger-julius-eastman

Sur la gabarre (départs du port d’Aiguelèze à midi, 14h00 et 16h00) :

12h00 | EUGENE CHADBOURNE (us) | crusty country
"Doc Chad", maitre improvisateur, guitariste virtuose, est apparu sur la scène new-yorkaise en 1976. Stakhanoviste de la musique américaine, son œuvre prolifique et gentiment secouée, en perpétuelle évolution, le place toujours là où on ne l’attend pas.
https://www.youtube.com/watch?v=QGj_06V2tmU

 
Chapelle de Lacourtade, Rivières :

15h00 | TRILITRATE (es) | antifolk de chambre
Un projet qui mêle musique acoustique "in opposition" et projection d'images en temps réel, qui brouille allègrement les pistes qui séparent composition et improvisation, brassant des influences aussi diverses que variées. Créatif, espiègle et surprenant.
https://www.youtube.com/watch?v=ReNCVTYA9nE

Bassins de la Piscine d’Aiguelèze : 


17h00 | QONICHO C! (fr/be) | impro transe-vers-sale (chapiteau)
 Musique stimulante, qui frappe, vrille, s'harmonise, se lance, déroule ou retombe. Un son libre et aventureux, comme un cri sauvage, ou un rire rauque, lancé haut et fort par trois musiciennes issues des scènes impro-noise parisiennes et liègeoises.
https://www.youtube.com/watch?v=3VFxOz47Vew


18h00 | KIM MYHR You | me (nor) | aurores boréales (petit bassin)
Une extension en septet des odyssées guitaristiques de Kim Myhr, portée par un casting nordique incroyable, tout en cordes et percussions. Calme et méditatif de prime abord, aérien et immersif, et faussement simpliste parce que saturé d'une nuée détails inouïs.
https://www.youtube.com/watch?v=leLp_z-cwME


20h00 | VANISHING TWIN (uk) | pop lunaire (grand bassin)
Le supergroupe psyché ésotérique de la britannique Cathy Lucas, accompagnée d’un cénacle de gentils sorciers du son : Susumu Mukai (Zongamin), Phil M.F.U. (Man from Uranus), Valentina Magaletti (Tomaga, The Oscillation...), et Elliott Arndt (réalisateur).
https://www.youtube.com/watch?v=ZgK2WPd-GCU


 21h20 | VACΛRME (fr) | cordes sensibles (petit bassin)
Un trio de cordes particulier, troublant et percutant, qui gravite en toute liberté au sein d’un vaste espace sonore aux multiples nuances. Une osmose quasi surnaturelle pour une musique hors normes, farouchement irréductible, intense et exigeante.
https://www.youtube.com/watch?v=YGtMC6ctHeU




22h20 | SNAPPED ANKLES (uk) | agrrocultural punktronica (grand bassin)
Trio londonien d'hommes des bois modernes, improbable et déroutant. Rythmes primitifs redoutables et boucles synthétiques implacables. Peut-être ce à quoi ressemblera la dance music lorsque les ordinateurs nous auront lâchés définitivement.
https://www.youtube.com/watch?v=X_X6NfeBCdE




23h40 | LFANT (fr) | un poil sauvage (scène bambous)
Solo spontané et polymorphe de batterie préparée-amplifiée hybride où des larsens dialoguent avec des bidons électriques. Derrière les fûts, Guilhem Meier, officiant dans moult aventures sonores inclassables et hautement recommandables (PoiL, Pili Coït...).
http://guilhemmeier.wixsite.com/meier/sololfant


00h40 | ZU (it) (play Carboniferous) | apocalypse now (grand bassin)
Voilà plus de quinze ans que les italiens officient au sein de ce combo jazzcore ultra-offensif et sans concession, aux collaborations riches et multiples. Ici réunis dans leur line-up original et jouant l'album qui marqua l'apogée de leur parcours discographique.
https://www.youtube.com/watch?v=jOkWfPRlcCI

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
[ dimanche 1er septembre ] 


 Au bord de l’eau : 

11h00 | ANNE CARDINAUD (fr) | le réveil des Pygmées
Marimba solo. Une mélodie simple, répétitive, qui évolue au fil des lieux qui l'hébergent, et des rencontres. Transmission d'une vibration primaire, hommage à la musique ancestrale des Pygmées, reliée à la nature et au mystère du vivant.
https://soundcloud.com/annecardinaud/traces



Bassins de la Piscine d’Aiguelèze : 


14h00 | SOCIÉTE ÉTRANGE (fr) | kraut exotique (petit bassin)
Divagations atmosphériques, nébuleuses virées instrumentales, une électronique centrale servie par une section rythmique tout en précision et en retenue. Équilibre parfait entre le synthétique et l'organique. Un voyage sonore pour le temps présent. 
https://www.youtube.com/watch?v=Yt3e0aBU7Wo


15h00 | MARION COUSIN & GASPAR CLAUS (fr) | chants hispaniques (chapiteau)
Romances de Minorque et de Majorque. Les chants, tendres et graves, de labour, fauchage, cueillette... des siècles derniers, croisent les chansons de geste héritées du Moyen-Âge, sous les cordes d'un violoncelle tellurique et d'une voix fragile et poignante.
https://lesdisquesdufestivalpermanent.bandcamp.com/album/jo-estava-que-mabrasava

Barrage EDF de Rivières : 

16h30 | MARISA ANDERSON (us) | americana guitar
Une musique d'une grâce absolue, d'une profonde sincérité, envoutante et vagabonde, née sur des terres arides et élevée dans des climats hostiles, nourrie de blues du delta, de guitare ouest-africaine, flirtant avec les limites de la tradition folk américaine.
https://marisaanderson.bandcamp.com/album/cloud-corner